Nos Lecteurs ont la Parole

Un bien triste visage

par Mario ABINADER
OLJ
23/03/2019

Avez-vous déjà vu un dirigeant incompétent mettre en place un plan de redressement de l’économie ?

Avez-vous déjà vu un fonctionnaire corrompu s’intéresser aux droits du citoyen ?

Avez-vous déjà vu un leader illuminé respecter son devoir sacré envers son peuple ?

Avez-vous déjà vu un oppresseur pleurer ses victimes et consoler leurs enfants ?

Avez-vous déjà vu un matérialiste se soucier du salut de son âme ?

Avez-vous déjà vu un perfide prétentieux regretter ses erreurs ?

Avez-vous déjà vu un bon à rien renoncer à ses privilèges?

Avez-vous déjà vu un fils à papa mener une révolution ?

Avez-vous déjà vu un pistonné se démener pour réformer le système ?

Avez-vous déjà vu un arnaqueur faire état de ses exactions en public ?

Avez-vous déjà vu un voleur distribuer ses richesses aux gens démunis ?

Avez-vous déjà vu un borné sanguinaire lutter pour la démocratie ?

Avez-vous déjà vu un fanatique œuvrer pour la fraternité et le rapprochement entre les communautés ?

Savez-vous que le doux endure parce que cela le rend plus fort ?

Savez-vous que l’honnête mobilise toutes ses forces au service de la vérité ?

Savez-vous que le bon pardonne parce qu’il espère récupérer son prochain ?

Savez-vous que le spirituel ne voit le mal nulle part, parce que l’amour qu’il porte dans son cœur sanctifie tout ce qu’il voit ?

Savez-vous que le juste n’a pas de rancune, parce qu’il perçoit ses propres vicissitudes ?

Savez-vous que l’intelligent se tait face à la bêtise de l’ignare, pleure la traîtrise du violent, résiste à la mainmise du despote, parce qu’il a compris que la nature a horreur des imbéciles et que la vie est éphémère ?

Alors, pourquoi vous vous étonnez encore que le Liban aille si mal ?

Si le Liban va mal, c’est que les Libanais de la première catégorie pullulent et profitent, et ceux de la deuxième catégorie s’épuisent et périclitent.

La vraie ligne de démarcation se trouve donc entre ces deux camps de Libanais, et non pas entre l’Est et l’Ouest, ni entre le(ou les) chrétien(s) et le(ou les) musulman(s).

C’est le rapport de force de ce combat-là qui explique le visage du Liban contemporain, et on peut même dire, le visage du monde contemporain.

Un bien triste visage.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.